Je me suis longuement demandé si j’allais écrire cet article un jour. Si j’allais le publier aussi. Et puis, suite à mon article sur mes complexes que je vous avais déjà publié il y a un moment maintenant; je me suis dit que je pouvais passé ce cap. Ce cap de m’écrire une “lettre d’amour” à moi-même. Et puis il y a ces différentes vidéos qu’à fait Marion Seclin aussi. Ces vidéos sur son corps, sa tête & son petit cœur. Et puis il y a aussi, ces podcast de Safia dont je vous ai déjà parlé. Ces podcasts dans lesquelles elle exprime l’amour de soi même, la confiance en soi. Et tout ces sujets un peu tabous qu’on retrouve ici & là. Vous savez, surtout ce manque de confiance en soi. Oui parce qu’aujourd’hui on ne parle plus de confiance en soi mais plutôt du manque de confiance en soi. A 13 ou 14 ans quand on devient ado, à 18 ans quand on devient adulte & même au cap des 25 ans. Quand on s’imaginait déjà marié avec des enfants, qu’on passe le cap de la jeunesse & qu’on ne dit plus qu’on grandit mais qu’on vieillit. Alors oui, s’écrire une lettre d’amour à soi même peut être bon. Très bon, pour s’aimer, s’accepter, & faire la paix avec soi-même. Finalement, c’est faire le point sur tout ce que l’on aime & qu’on apprécie chez soi même qui peut – ou peut être pas, mais ça vaut le coup d’essayer – nous aidé à s’aimer. A avoir confiance en soi. A avoir le courage de dire je suis moi & je sais qui je suis, ce que je veux, et surtout je m’aime pour ça.

Mon moi-même, mon confident

Je tiens à te dire que je t’aime.
Malgré ton coté luno-sensible qui peut m’énerver & me donner des insomnies on s’entend bien. Malgré ton caractère quelques fois trop caractériel, tes incertitudes qui nous poussent tout deux à reculer, ta pugnacité & ton refus de la défaite, pour tes craintes de ne jamais assez bien faire les choses ou même de ne pas être assez bien pour ces choses que tu mérites – qu’on mérite, nous sommes tout deux dans cette barque -; je t’aime. Je t’aime pour nos réussites, pour tout ce qu’on a réussi à batir ensemble, pour toutes ces choses qu’on continuera à accomplir ensemble parce que nous sommes deux. Nous deux. Dans ce navire qu’est ce corps charnel parfois trop charnel aux yeux de certains mais après tout, quand on y pense, t’en as déjà eu à foutre du regard des autres avant ? Avant quand on avait 3 ans, quand on dansait en souriant & gloussant sur un générique de Babar que maman & papa ne supportait plus ? Non. Alors oui, les autres n’ont pas toujours été tendre avec nous. Mais est-ce qu’on leur doit vraiment quelque chose ? Après tout c’est nous deux contre le reste du monde. C’était le cas, & ce sera toujours le cas parce qu’on est plus fort ensemble. Et puis c’est aussi ça le but de la vie, montrer aux autres ce que l’on vaut. Ce que nous deux, ensemble, on est capable de réussir. On l’a déjà fait, encore & encore; on sait le faire & on peut le faire. Il suffit d’ouvrir les yeux, & de prendre conscience que ça en vaut la peine. Aussi bien les larmes qu’on a pu avoir, aussi bien les épreuves qu’on a du surmonté aussi dure ont-elles été, tu le sais toi comme moi qu’on en est capable & les traces sur notre corps le prouve. Aujourd’hui, on est aimé. Plus que jamais. Et on s’aime plus que jamais. Je te l’avais dit aussi qu’un jour ça nous arriverait. Parce qu’avant d’aimer & d’être aimer, il faut apprendre à s’aimer soi-même.

Alors je t’aime. Et je tiens à te dire merci. Merci pour ces larmes de joies, merci pour ta pugnacité qui nous a amené où on en est aujourd’hui. Merci d’avoir survécu à tout ce que j’ai pu te faire endurer & ce que tu as pu me faire endurer. Merci d’avoir su nous ramener ici, & de nous conduire aussi au bout du chemin là où on décidera ensemble d’aller. Merci de me pousser parfois à faire les choses comme elle devrait être faite avec ton coté perfectionniste. Merci d’avoir été aussi fort. Merci d’avoir su m’aimer quand je doutais de notre amour mutuel. Merci d’avoir su croire en nous quand j’en doutais & merci d’être toi. D’être moi. Parce que notre barque c’est nous-même. Et on ira toujours plus loin ensemble, jusqu’à réaliser nos propres rêves. (& pst, merci de faire en sorte qu’on nous aime, aussi.)

6

2 Comments

  1. By Delphinee 15 septembre 2019 at 13 h 01 min

    Wow quel sublime texte ! Parler à son soi intérieur, prendre du recul sur sois même et faire le bilan… je crois que c’est l’un des exercices les plus difficiles à faire. Alors bravo à toi ! Cet article est vraiment magnifique.

    Reply
    1. Emysnotebook - Site Author 16 septembre 2019 at 21 h 06 min

      Merci ma belle ça me fait chaud au cœur ❤️ Des bisous ma belle

      Reply

Laisser un commentaire