Don du sang.

14 juin 2019

Samedi 25 mai, j’étais à l’EFS. Vous savez, l’Etablissement Français du Sang. Et vous savez quoi ? J’ai effectué mon second don. Alors oui, ça peut en effrayer certains, d’autres non. Personnellement, je n’ai pas mis longtemps à me décidé avant de donner mon sang après avoir eu une discussion en famille où on s’est dit “& si nous on en avait besoin un jour?”. Alors après un premier fail total parce que tatouage trop récent, mon premier don je l’ai fait en Novembre/Décembre. Puis samedi, mon second don mais cette fois pas pour mon sang mais plutôt mon plasma. Alors pour cette journée mondiale du don du sang qu’est le 14 juin, je me suis dit que c’était le bon moment pour vous en parler.

Je trouve que donner un peu de mon temps & de moi-même pour pouvoir sauver des vies c’est déjà un grand pas & un grand pouvoir magique. Alors je ne suis pas une donneuse assidue & parfaite, je n’ai pas forcément le temps de pouvoir donner quand la collecte mobile est présente mais j’essaye au maximum. Et comme on en parle que très rarement je me suis dit qu’il était important d’en parler ici. De vous en parler parce que tous ensemble on peut avoir un grand pouvoir.

Avant d’aller plus loin dans l’explication du qui/quoi/ou/comment, je pense qu’il est important de parler chiffre.

Aujourd’hui il faut savoir que les réserves de sang sont au plus bas, que moins de 4% des français en age de pouvoir donner leurs sangs l’ont fait en 2017, & que chaque année 170 000 donneurs habituels quittent cette grande chaîne de solidarité en raison de l’atteinte de la limite d’âge pour donner (70 ans pour les donneurs habituels et 65 ans si on a jamais donné). Alors je vous avouerais que le nombre est bel & bien médiocre aujourd’hui.

Si on fait le petit calcul : au premier janvier 2019 le nombre de personnes totale entre 18 & 65 ans est de 38 221 881. 38 221 881 ! Si on prend 4% de cette part il ne reste plus que 1 528 875. Alors si on enlève encore 170 000 donneurs par an depuis 2017 … Le chiffre se réduit encore & encore… Il n’y aurait plus que 1 018 875 de donneurs maximum à l’heure d’aujourd’hui en 2019.

Alors chaque mois, l’EFS qui se compose de 13 établissements, régionaux de 128 sites de collecte & de 40 000 collectes mobiles organisées chaque année; se balade de ville en ville pour remplir les stocks qui se vident à vue d’œil pour pouvoir fournir plus de 1 500 établissements français de santé.

PLUS D'INFOS SUR LE SITE DE L'EFS

Le don du sang est LE don le plus fréquent & le plus courant. Il permet de prélever en même temps tous les composants du sang – globules rouges, plasma et plaquettes – qui sont ensuite séparés. Malheureusement chacun de ces composants ont une durée de vie différentes : Les globules rouges 42 jours, les plaquettes 5 jours, et le plasma 1 an. Autant le dire tout de suite on est pas sur une conservation extrême. Surtout qu’aujourd’hui, après avoir discuter avec une personne lors de mon don, tout les dons, & la totalité de ce qui est prélevé; sont utilisés dans les 30-40 jours qui suivent par manque de stock. Alors je vous laisse imaginer le pourquoi du comment la situation est critique aujourd’hui.

Il existe tout de même d’autres types de dons. Comme celui de plaquettes uniquement, ou encore de plasma; le don de moelle osseuse & même le don non thérapeutique.

LE GUIDE DES DONS
COMMENT SE PASSE UN DON DU SANG ?

Le principe est simple, on prélève de 420 à 480 ml de sang, en fonction du poids du donneur. L’acte en lui-même ne dure que 8 à 10 minutes. Si l’on ajoute le temps de l’entretien prédon, puis le temps de repos et de collation qui suit le prélèvement, le don de sang prend environ 30 à 45 minutes. Et il faut respecter un délai d’au moins 8 semaines entre 2 dons de sang total, sachant qu’un homme peut donner 6 fois par an est une femme seulement 4 fois – je pense que le pourquoi du comment vous le connaissez, il s’appelle période menstruelle -.

L’entretien prédon ? Il y a obligatoirement un questionnaire à remplir à l’arrivé. Pourquoi ? Pour s’assurer que vous pouvez donner. D’où le fait que la première fois je n’ai pas pu, tatouage de moins de six mois. Il permet de s’assurer que le prélèvement ne présente aucun risque.

Le don ? Le don lui même est supervisé par un personnel médical expérimenté et le matériel de prélèvement est à usage uniquement comme en laboratoire quand vous faites une prise de sang.

QUI PEUT DONNER ?

Toute le monde peut donner. Néanmoins il y a une restriction au personne en bonne santé, âgée de 18 à 70 ans, ne faisant pas l’objet d’une mesure de protection légale (tutelle…) et reconnue apte à l’issue de l’entretien prédon peut donner son sang. En respectant bien entendu les délais entre deux dons cités plus haut.

D’ailleurs, le petit plus, les donneurs de groupe O négatif sont particulièrement recherchés car leurs globules rouges peuvent être transfusés à tous les patients. Mais bien entendu que tu sois A-, B+ ou X groupe, tu peux donner ton sang – non cette excuse n’est pas valable -.

Alors non, je ne suis pas entrain de vous dire que vous êtes obligé de donner. Je ne suis pas entrain de dire non plus que tout le monde apte à le faire devrait – quoi que – mais simplement que si vous n’osez pas passer le cap on ne peut pas dire jamais sans l’avoir fait. Chacun est libre de faire ce qu’il veut. Même si il faut savoir aussi que, si chacun donnait au moins deux fois dans l’année, seulement deux fois; les stocks seraient largement renfloués & suffisant ! Quelques petites minutes de notre temps pour de grande chose, ce n’est pas un énorme pouvoir ? Un petit don de soi pour un grand don commun & humain !

& toi ? tu es donneur/donneuse ?
2

Laisser un commentaire

MES COUPS DE CŒURS SHOPPING