Les petits dessous du blog

 - MISE À JOUR 22/03/2017 -

Il est vrai que tenir un blog n’est pas une chose banale, ni simple j’ai envie de vous dire. Il faut s’avoir s’organiser et surtout trouver de l’inspiration sur savoir quel sujet abordé, comment écrire, savoir par où commencer, et tout ça en gardant le plaisir d’écrire. Ce n’est pas une mince affaire j’ai envie de vous dire! Perfectionniste comme je suis j’aime le travail bien fait. Les choses bien écrites, bien alignées et surtout je suis capable de réécrire un article une dizaine de fois jusqu’à en obtenir ce que je veux. Une check-list est donc indispensable! Après s’être installer confortablement, avec un petit thé ou café, avec un plaid tout doux, mes écouteurs et un petit fond sonore, OK pour travailler!

Après avoir trouvé le sujet de mon article (qui est plus ou moins difficile selon la période) – Avoir de l’inspiration, faire quelques choses de nouveau mais qui à du contenu; il faut savoir ce que l’ont va dire après tout! C’est sur que je ne vais pas vous parlez du nombre de litre d’eau qui tombe du ciel, de comment était la pomme que j’ai mangé à midi ni du goût de mon café froid. Du coup comme il m’arrive parfois d’avoir de bonnes idées (oui ça arrive que mon cerveau trouve des idées grandioses!), et en grande fan inconditionnelle des carnets, j’ai dédié sa place dans mon sac à main à un petit carnet que j’ai surnommé “mon carnet aux jolies idées”. Et j’y note toutes sortes d’idées farfelues pour le blog & pour vous! – et après avoir mon rédiger les grandes lignes de mon article dans un élan d’inspiration il y a les fameuses phases auxquelles il est essentiel et qu’il ne faut pas oublier.

‘En attente de relecture’

Je ne relie pas assez souvent mes articles à mon goût, alors après l’avoir rédiger en tant que brouillon je me sers de la catégorie “En attente de relecture” pour être sure de ne rien louper. C’est une phase assez importante et j’y passe parfois des heures. Me relire afin de voir si ma phrase est compréhensible, si il n’y a pas de fautes d’orthographe -car en tapant sur le clavier il est vrai que les fautes d’orthographes peuvent vite arrivées, surtout lorsqu’on tape vite-, éviter les répétitions car j’ai ce fameux défaut d’utiliser les même mots à chaque début de paragraphe et d’écrire comme les mots me viennent. Du coup l’article peut vite devenir assez lourd au bout d’un moment. Il est donc primordiale de se relire avant d’appuyer sur le joli bouton ‘publier’ ou encore de programmer un article & qu’il ne s’évade de la zone de relecture.

Le choix du titre

J’ai tendance à changer le titre de mon article assez fréquemment avant de le publier. En passant d’un nom banale à un nom bien plus accrochant, bien plus mignon. Pour preuve, cet article est passé en trois noms différents : ‘Routine publication’, puis ‘l’envers du décor’ et finalement ‘les petits dessous du blog’. Finalement, c’est comme si je vous mettais le blog à nu, comment je fonctionne et quelles sont les différentes étapes par lesquelles passent mes articles avant d’être devant vous, sous vos jolis yeux. Tout ça pour dire que le titre est aussi important que le contenu. Si vous choisissez un titre banale, qui n’est pas accrocheur vous aurez beau avoir fait le meilleur article du monde, avoir passez des heures dessus, il passera comme une aiguille dans une botte de foin : il sera invisible. Laissez votre créativité se disperser mais sans pour autant en faire trop!

Le choix des photographies

Sur un article où vous aurez ne serait-ce qu’une photo, il se trouve que derrière ils s’en cachent une bonne centaines. Que j’aurais triées et même éliminées pour certaines par le manque de luminosité, le surplus de luminosité, le manque de netteté, les petits problèmes de réglages qui font que la photo est loupée, tout ces petits points sont à prendre en considération avant de vouloir publier une photo dans votre article. Voir si il est possible de la sauver également, avec les programmes comme Photofiltre ou pour ma part Photoscape. Il existe plusieurs programme pour modifier les photos, si jamais vous voulez une petite liste des programmes ou site internet (je les oublierais presque ceux-ci) vous permettant de modifier vos photos n’hésitez pas à me faire signe dans les commentaires! Généralement la première photo que vous voyez sur chaque article est ma photo à la une ou la photo “titre”, c’est comme ça que je la qualifierai. C’est bien elle que j’utilise pour être apparente sur les réseaux sociaux et qui généralise l’article par la photographie – en général -.

La mise en forme

Après avoir rédiger le contenu, choisi le titre et sélectionner les photos; il est temps de faire la mise en forme de l’article. Pour ma part j’ai choisi un format pour le blog sous type de journal (avec les articles un à un, à la suite), je n’ai donc pas d’image à la une à choisir. Pour ce qui est du reste il y a tout de même la première photo à choisir, celle que les lecteurs verront en premier, la position du texte, les petites couleurs, le type de présentation entre paragraphe et titres,… Vous avez surement remarqué que mes articles sont tous présentés en alignement justifier. Je n’aime pas dans mes paragraphes font des vagues, et je suis une maniaque inconditionnelle de l’alignement, de la clarté dans mes textes. Depuis toujours je m’applique à épurer et soigner ce que j’écris.

Catégorie & mots-clés

C’est une partie à ne pas louper. Si votre blog traite de plusieurs thématiques différentes il est important de bien classer pour s’y retrouver et surtout pour que vos lecteurs s’y retrouve. Ça fera moins brouillon et surtout ce sera plus clair dans votre esprit. Savoir où les choses sont rangées est un point primordiale. Pour ce qui est des mots clefs, c’est important de trouver les bons mots pour le référencement. Il s’agit simplement d’accorder à votre article les mots clefs qui lui correspondent et qui résument au mieux votre article.

Le choix de l’URL

Ce n’est qu’une étape sans obligation mais depuis que je suis sur WordPress il n’y a pas une fois où je n’ai pas modifier l’URL de mon article. Il est sur que lorsqu’on à un article avec plus de trois mots, on peut très vite se retrouver avec un URL plus long que les 2 mètres de longueur que fait votre lit. Du coup, j’ai tendance à raccourcir l’URL avec les mots clefs de l’article. comme par exemple ici où mon URL est passé de “.com/les-petits-dessous-du-blog” à “.com/checklist-blogging” . Avouez c’est bien plus court et bien plus pratique à chercher, ou à réécrire!

Au planning!

Une fois toutes ses étapes finies, je peux enfin planifier la publication de mon article. Je me réfère toujours à mon calendrier où je note les futures programmations, les articles qui vont être publier et ceux que je dois encore planifier. C’est ce qui me permet en même temps d’être à jour et surtout d’avoir tout ce temps pour les six précédentes étapes.


& vous, chers blogueuses/blogueurs, quelles sont vos étapes pré-publication?

0

Blogueuse lifestyle, beauté & parfois mode; je tiens ce blog depuis 2012. Responsable marketing à coté de tout ça dans ma vie professionnelle, le blog est mon petit échapatoire. L'endroit où je divage, je m'exprime & partage ce que bon me semble.

Previous Post
Next Post

2 Comments

Laisser un commentaire